Service d'eau potable

Stratégies AEP en milieu urbain [PDF]

Le Gouvernement Béninois a retenu l’accès à l’eau potable comme l’une des priorités de la Stratégie de Croissance pour la Réduction de la Pauvreté (SCRP) et a adhéré aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Il en résulte que des actions doivent être entreprises pour fournir à l’horizon 2015 de l’eau potable à 75% de la population urbaine estimée à 4 millions de personnes. Cette vision est fondée entre autres sur les options retenues dans la stratégie nationale de l’approvisionnement en eau potable en milieu urbain 2006 — 2015 adoptée en juillet 2007, qui se propose d’assurer la viabilité économique de l’activité Alimentation en Eau Potable (AEP) / service public de l’eau et l’accessibilité à l’eau potable aux populations à faibles revenus.

Le développement d’un plus grand accès à l’eau potable, en particulier pour les populations à faibles revenus, est un axe prioritaire de la stratégie de l’AEP en milieu urbain. Il s’inscrit dans le cadre de l’atteinte des OMD à l’horizon 2015 et de la stratégie de croissance pour la réduction de la pauvreté (SCRP).

Dans cette démarche, la Société Nationale des Eaux du Bénin (SONEB), société anonyme unipersonnelle à caractère industriel et commercial avec l’Etat comme actionnaire unique, placée sous la tutelle du Ministère chargé de l’Eau, est au cœur du dispositif de prise en charge du secteur de l’approvisionnement en eau potable et de l’évacuation des eaux usées en milieux urbain et périurbain sur l’ensemble du territoire national.

Le développement du secteur de l’AEP en milieux urbain et périurbain est caractérisé par:

  • a) Une demande en eau assez forte, particulièrement dans les grandes villes (Cotonou, Porto-Novo, Abomey-Bohicon et Parakou) ;
  • b) Une insuffisance des capacités de production dans les grandes villes, en particulier à Cotonou ;
  • c) Un niveau insuffisant de la desserte en eau des petits et moyens centres ainsi que des zones périurbaines ;
  • d) Des difficultés de mobilisation des eaux souterraines dans la zone du socle cristallin où les débits des forages sont faibles ;
  • e) Une échelle économique défavorable de l’exploitation de la plupart des petits centres ;
    f) Une insuffisance dans la protection des points de captage d’eau ;
  • g) Un système tarifaire sans mécanisme d’actualisation ;
  • h) Une insuffisance des ressources financières pour mettre en œuvre les programmes d’investissement pour l’atteinte des OMD ;
  • i) Un secteur de l’évacuation des eaux usées non encore développé.

Pour améliorer les prestations d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement des eaux usées en milieux urbain et périurbain, les axes politiques sont les suivants :

  • a) Garantir la pérennité et la continuité du service d’AEP dans les centres urbains et périurbains
  • b) Renforcer les capacités de production des systèmes d’AEP ;
  • c) Améliorer le taux de raccordement des populations aux réseaux d’eau potable ;
  • d) Améliorer le rendement des réseaux d’eau ;
  • e) Maîtriser et sécuriser la gestion clientèle ;
  • f) Equilibrer les comptes d’exploitation :
  • g) Coopérer avec les autres acteurs dans la mise en œuvre du plan stratégique d’assainissement des eaux usées.