Vous êtes sur une version obsolète de notre site.
Veuillez mettre à jour le favori utilisé dans votre navigateur.
l'adresse à mémoriser pour notre site (valable en permanence) est
http://www.soneb.com



Atelier prospectif sur les défis de l’eau potable
Pour une SONEB «nouvelle formule» en 2016

La Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) projette d’être en 2016, une entreprise plus  performante et qui donne mieux satisfaction à sa clientèle. Pour ce faire, et afin de tirer leçons des contre-performances enregistrées au cours du 1er semestre de l’exercice 2015, la Direction de la SONEB a organisé hier jeudi 2 juillet 2015 au Centre de formation aux métiers de l’eau à Cotonou, un atelier de réflexion pour affiner et mieux planifier les objectifs stratégiques de développement de l’entreprise pour les prochains mois.

Le Directeur général de la Soneb David Babalola ne veut pas faire reposer l’entreprise sur ses lauriers, ni sur les remarquables succès et acquis enregistrées depuis plusieurs mois par la société en charge de l’eau potable en milieu urbain et périurbain au Benin. Dans cette logique, le Dg Soneb entend s’appuyer sur une politique de management participatif, sur la synergie des actions et sur la gestion axée sur les résultats pour faire de la SONEB l’une des meilleures de la sous-région ouest africaine.

A cet effet, David Babalolaa réuni ce jeudi 2 juillet 2015, son Comité de Direction ainsi que tous les Directeurs départementaux et cadres de la SONEB pour une journée d’orientation et de réflexion sur les objectifs stratégiques de développement pour l’année à venir.  Pour ces cadres de l’administration de l’entreprise, il s’est agi de s’autoévaluer, de tabler sur les résultats de l’exercice précédent et de celui en cours,  afin de définir une vision claire du chemin à emprunter, et de l’orientation nécessaire  pour maîtriser les enjeux  et défis de l’année à venir.

A ce propos, le Directeur général Babalola n’a pas manqué de préciser que plusieurs défis s’imposent encore à la Soneb, malgré les succès. Au nombre des défis qui persistent, il y a l’atteinte d’un  meilleur accès à l’eau potable en milieu urbain et semi-urbain, car dira-t-il, malgré un taux d’accès de plus de 75%, beaucoup reste a faire pour donner de l’eau a tous les Béninois partout. Il y a également le défi de réduire les poches de non–accès à l’eau, et surtout mieux servir les abonnes pour réduire sensiblement à 0% les plaintes et insatisfactions de la clientèle. Sur ce point, la Soneb entend se moderniser davantage en renouvelant dans les mois à venir tous les compteurs d’eau vieux de dix ans d’âge par de nouveaux compteurs nouvelle génération avec relais radio et relève à distance.

«Nous devons à l’ avenir généraliser les relais à distance et mieux mettre en confiance notre clientèle. Surtout, nous devons être pro actif et être prompt à répondre aux sollicitations des populations pour les cas de dépannage» a-t-il indiqué.

« La Soneb de par son expertise et ses prouesses économiques est un modèle dans la sous-région. Elle doit donc être plus performante, sinon la meilleure  et penser à rivaliser avec les sociétés européennes».

Pour atteindre un tel objectif, le Dg de la Soneb a appelé les cadres et agents à plus d’ardeur au travail, contourner la lenteur administrative, réduire les pertes en eau, externaliser les activités de l’entreprise qui ne sont pas à valeur ajoutée, et renforcer les capacités des cadres de la Soneb. Pour l’exercice 2016, la Soneb se fixe 12 objectifs prioritaires notamment d’augmenter son chiffre d’affaire de 7% par rapport à celui de 2015, d’accroitre le parc des abonnés à près de 250.000 abonnés, de favoriser de nouvelles extensions et promotions pour l’accès des populations à l’eau potable et surtout de mieux gérer les risques de l’entreprise pour s’inscrire dans la démarche qualité et de certification. 

 


 
DG SONEB Directeur Général photo limogé limogeage