Vous êtes sur une version obsolète de notre site.
Veuillez mettre à jour le favori utilisé dans votre navigateur.
l'adresse à mémoriser pour notre site (valable en permanence) est
http://www.soneb.com



Renforcement du système d’alimentation en eau potable de Cotonou, Phase 3 : 
la Soneb présente les études à ses Partenaires Techniques et Financiers qui
les ont approuvées


 Renforcement du système d’approvisionnement en eau potable à Cotonou Phase 3: La SONEB échange avec les PTF
Les partenaires techniques et financiers, les représentants des communes de Cotonou, Abomey-Calavi et Seme-Kpodji ainsi que la direction générale de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) étaient en conclave le jeudi 28 mai à Cotonou. C’était pour présenter les résultats des études de la phase III du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Cotonou et ses environs et recueillir l’avis des partenaires techniques et financiers (Ptf) du projet.

Il y a environ quatre mois, le 20 janvier 2015, a été lancée les études de faisabilité de la phase III du système d’alimentation en eau potable de la ville de Cotonou et de ses agglomérations environnantes telles que Seme-Kpodji, Agblangandan, Ekpè, Godomey et Calavi. C'était en présence de tous les partenaires Techniques et Financiers de l'entreprise, notamment la BEI, la BOAD, la BAD, l'AFD, la KfW, les Pays-Bas, la Banque Mondiale et des maires d'Abomey-Calavi, de Sèmè-Kpodji et du représentant du maire de Cotonou.

Depuis lors, aucun des acteurs de cet important programme n'a croisé les doigts. Ainsi, pour le directeur général de la SONEB, David Babalola, quatre mois après ce lancement et conformément au calendrier prévu, ce sont les résultats de ces études qui ont été présentés le jeudi 28 mai aux Partenaires Techniques et Financiers de la Soneb  pour approbation au cours d’un atelier tenu au Centre de Formation des metiers de l’Eau de la Soneb à Akpakpa, Cotonou. Quatre mois après, jour pour jour, et en respect des délais souhaités, le jeudi 28 mai 2015 la Soneb a présenté aux bailleurs de fonds, les résultats des études précédemment lancées au cours d'un atelier de validation tenu au Centre de Formations aux Métiers de l'eau de la Soneb. M. Babalola a précisé que cet atelier permettra de recueillir l’avis des PTF qui accompagnent le projet pour améliorer ce qui doit être, mais également, il sera l’occasion pour la Soneb de présenter le rapport d’achèvement de la phase II du projet de Cotonou.

Pour le directeur général de la SONEB, il s’agit d’un grand projet dont l’impact à la fin de la phase II est déjà visible de tous. « Un projet prévu pour les besoins de Cotonou et environs pour 2015. Mais par anticipation, la Banque européenne d’investissement (BEI) qui a évalué le projet, a trouvé que son exécution a été faite avec succès et a accepté d’apporter son accompagnement pour la phase III», a laissé entendre David Babalola. Il ajoute d’ailleurs que cette phase a permis de réaliser un certain nombre d’infrastructures. Mais pour impacter favorablement la population, précise-t-il, il faut nécessairement la phase III. " La Banque européenne d’investissement (BEI) qui a évalué le projet, a trouvé que son exécution a été faite avec succès et a accepté d’apporter son accompagnement pour la phase III» a dit le Dg Soneb. Cette phase III de Cotonou dont les études ont été validées marque selon David Babalola la concrétisation d'une vision de la Soneb, celle d'anticiper sur les besoins en eau des populations et d'adopter très tôt les solutions idoines. Cette phase qui va consister à faire des extensions de réseaux, des densifications de réseaux, sur plus de 800 km sur la zone du projet et qui permettra également le raccordement d’environ 35.000 abonnés.

Pour sa part, M. Marco Beros le Représentant de la Banque européenne d’investissement (BEI), l’institution qui a financé les études de faisabilité,  s'est dit vraiment satisfait de la célérité dans les délais et du professionnalisme avec lequel la Soneb conduit le projet. M. Beros a dit la plaisir de son institution de financer la Pase III du projet d'AEP de Cotonou pour le bonheur des populations béninoises.

Il a dit sa satisfaction par rapport à l’engouement manifesté par les mairies et les partenaires techniques et financiers avec qui le travail a été fait. Il s’est réjoui également de ce que l’étude soit terminée en quatre mois. «A propos de la phase II, le bilan est globalement satisfaisant», a-t-il confié. La SONEB dispose d’un magnifique outil de distribution qui n’est pas exploité comme cela devrait l’être parce que malheureusement la distribution de l’énergie électrique est défaillante. Et comme beaucoup d’autres entreprises, la SONEB en souffre, a déploré M. Beros. «C’est le seul bémol qui existe dans la réalisation de ce projet», a-t-il conclu.

 


 
DG SONEB Directeur Général photo limogé limogeage