Vous êtes sur une version obsolète de notre site.
Veuillez mettre à jour le favori utilisé dans votre navigateur.
l'adresse à mémoriser pour notre site (valable en permanence) est
http://www.soneb.com



Alimentation en eau potable en milieu urbain et périurbain
2,6 millions de personnes desservies contre 1,3 millions en 2005

Notre pays le Bénin a accompli ces dernières années des progrès importants en matière d’approvisionnement en eau potable en milieu urbain. Le Directeur général de la Société nationale des Eaux du Bénin (SONEB) David Babalola a fait le mardi 2 juin 2015 en Conseil des ministres, le point du système national d’alimentation en eau potable dans les villes du pays. Un brillant exposé qui a ravi le Chef de l’État béninois et les membres du Gouvernement et qui a démontré les importants progrès fait par notre pays pour l'accès de l'eau potable pour tous en milieu urbain : 2,6 millions de personnes au Bénin sont desservies par la SONEB en 2014, contre 1,3 millions en 2005. 

Désormais, le Bénin peut être assuré d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) en matière d’alimentation en eau potable en milieu urbain, et même de pouvoir dépasser les prévisions à fin décembre 2015. La bonne nouvelle a été exposée dans par le Directeur General de la Société Nationale des Eaux du Benin (SONEB) David Babalola aux membres du Gouvernement réunis en conseils des Ministres.

Le Directeur General de la SONEB était en effet le mardi 2 juin 2015 face aux membres du Gouvernements en Conseil des Ministres. M. David Babalola est allé exposer aux Chef de l’Etat et à l’exécutif, la situation actuelle de l’alimentation en eau potable en milieu urbain au Benin au regard des Objectifs du Millénaire pour le Développement (Omd), de même que les perspectives envisagées après décembre 2015, date butoir fixée par l’Onu pour l’atteinte des Omd. Selon l’exposé du Directeur Général de la Soneb qui faisait le point du système national d’alimentation en eau potable dans les villes du pays, le Bénin a accompli ces dernières années, des progrès remarquable en matière d’approvisionnement en eau potable en milieu urbain.  Ainsi, a démontré M. Babalola, en 2006, environ 1,2 million de personnes en milieu urbain était desservie en eau potable de la Soneb, soit un taux de desserte de 48% en 2006. Huit (8) ans plus tard, au 31 décembre 2014, la situation s’est nettement améliorée en milieu urbain dans le pays, passant ainsi à 2,6 millions de personnes desservies, soit un taux de desserte de 72%. Pour David Babalola, cette performance remarquable n’a été possible que grâce à l’impulsion donnée par le Gouvernement du Dr Yayi Boni au secteur de l’eau potable. 

En effet, le patron de la société chargée de la  fourniture en eau potable en milieu urbain au Benin a expliqué que les investissements réalisés par le gouvernement depuis 2006 dans le sous-secteur eau en général et dans le système d’alimentation en milieu urbain en particulier ont permis à la Soneb d’initier et de mettre en œuvre des projets de modernisation et de renforcement des infrastructures dont les impacts sur les populations permettent au Benin de rattraper plusieurs années de retard accusés par le Benin. Le montant total des ressources mobilisées est de 83 milliards de francs CFA dans la période, dont plus de 73% sont venus des partenaires techniques et financiers (Ptf).

Aujourd’hui, selon le Dg Soneb la capacité de production de la Soneb est de l’ordre de 45 millions de mètres cubes d’eau l’an pour 205'000 abonnés. En 2005, cette capacité était limitée à 25 millions de mètres cubes d’eau pour 103'000 abonnés. Toujours selon le directeur général de la Soneb, le réseau de la société a largement évolué de 2006 à 2014, passant ainsi de 3500 km en 2006 à 5435 km en 2014. M. Babalola a assuré que des efforts ont également été déployés pour réduire les pertes d’eau.  Le niveau des pertes a été limité à 23% en 2014 contre 35% il y a dix ans. Mieux, dans sa politique de modernisation de sa gestion, le Dg Soneb a expliqué que l’entreprise la SONB s’est dotée d’un système de télégestion de son réseau, lui permettant d’avoir à l’œil et en temps réel, les informations sur la production et le transport de l’eau potable. «Du siège, nous sommes capables de contrôler le système d’alimentation dans toute la ville de Cotonou» a dit M. Babalola. Il a rassuré le gouvernement sur bonnes perspectives qui demeurent pour le sous-secteur eau avec le lancement, dans les semaines à venir,  de la phase III du Projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable dans la ville de Cotonou et ses environs.  Le coût global de ce projet est estimé à 23 milliards de francs CFA avec pour objectif  de satisfaire à l’horizon 2025 et pour  un taux de desserte de 90%, les besoins en eau potable des populations de Cotonou, Abomey-Calavi, Sèmè-Kpodji ainsi que les agglomérations environnantes. «En décembre 2015, nous sommes sûrs de dépasser les Objectifs du Millénaire pour le développement», a garanti  David Babalola.

TABLEAU DE L’EVOLUTION DU TAUX DE DESSERTE EN MILIEU URBAIN ET PERIURBAIN ENTRE 2006 ET 2014

Nombre de personnes desservies

Taux de desserte

Capacité de production de la Soneb

2006

2014

2006

2014

2005

2014

1,2 millions personnes

2,6 millions personnes

48%

72%

25 millions de mètres cubes

45millions de mètres cubes

 


 
DG SONEB Directeur Général photo limogé limogeage