Vous êtes sur une version obsolète de notre site.
Veuillez mettre à jour le favori utilisé dans votre navigateur.
l'adresse à mémoriser pour notre site (valable en permanence) est
http://www.soneb.com



ATTEINTE DES OMD EN 2015 DANS LE DOMAINE DE L’EAU POTABLE
LA SONEB VISE ET TRAVAILLE A DEPASSER LES PREVISIONS

En ce début d’année 2014, le Directeur Général de la Société Nationale des Eaux du Bénin (SONEB) David Babalola a accordé un entretien à la chaîne de télévision ORTB sur le bilan de sa gestion en 2013 et les perspectives de l’entreprise en 2014.  

« Perspectives SONEB 2014 : Objectif, atteindre les Omd en approvisionnement des populations urbaines et périurbaines en eau potable». C’est le thème qui a meublé durant une heure, l’entretien réalisé par le DG David Babalola avec les journalistes de la télévision nationale et diffusé ce mardi 21 janvier 2014. En présentant tout d’abord ses vœux aux populations béninoises, et en premier lieu au Chef de l’Etat Dr Yayi Boni, le Dg Babalola a rappelé combien le soutien du Gouvernement a été déterminant dans l’aboutissement des nombreux projets et des prouesses accomplies par la Soneb en 2013. Il n’a pas manqué de remercier également les populations béninoises pour l’accompagnement qu’elles apportent à la Soneb et l’indulgence dont elles font preuve pour l’entière satisfaction de leurs besoins en eau potable. 

2013 : année charnière de grands projets
Au micro de Mme Pelagie Soloté, revenant sur le bilan de l’année 2013 à la Soneb, M. David Babalola a démontré que l’année écoulée a été une année charnière pour l’entreprise, une année pleine d’enthousiasme et de défis qui a permis à l’entreprise d’engager véritablement la réalisation plusieurs projets très importants pour la satisfaction des besoins des populations. Il a fait le point exhaustif d’une dizaine de projets, dont certains ont été déjà finalisés et d’autres en cours. Leurs impacts prouvés sur la modernisation de la Soneb et la qualité de ses services auront des effets hautement bénéfiques pour les abonnés, a-t-il souligné. Notamment il a cité le projet de renforcement du système d’Alimentation en eau potable de la Ville de Cotonou phase II ; le projet de renforcement et d’extension des systèmes d’Alimentation en eau potable des ville secondaires de Djougou, Comè, Grand-Popo, Malanville, Bantè, Kétou ; le projet de renforcement et d’extension des systèmes d’alimentation en eau potable des villes de Savè, Dassa-Zoumè, Glazoué et environs ; la réalisation des études  techniques détaillées du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville d’Abomey-Calavi et environs ; l’élaboration des Plans Directeurs de l’Assainissement des Eaux Usées de la conurbation de Cotonou et la ville de Porto-Novo, la projet de sécurisation de la retenue d’eau de Kpassa sur le fleuve Okpara, etc. Pour le patron de la Soneb, le travail abattu en 2013 a amorcé la politique d’amélioration continue des prestations à la clientèle, laquelle amélioration dit-il va se poursuivre en 2014.

2014 : grands projets et année des innovations technologiques
Devant les caméras de la télévision nationale, le Dg Soneb a martelé que la politique enclenchée en 2013 par son équipe va se poursuivre en 2014. Ceci par le démarrage de nouveaux projets, en même temps que seront parachevés les projets encore en cours. «C’est ainsi que plusieurs accords de financement au profit de l’eau potable ont été signés vers la fin de l’année 2013 entre le Bénin et plusieurs Partenaires Techniques et Financiers, notamment la République Fédérale d’Allemagne et la BOAD. Il y a également l’accord avec le Programme néerlandais Orio. C’est dire donc qu’il y a des projets en perspective, pratiquement  dans tous les départements du pays» a souligné le Dg Babalola. Par ailleurs en 2014, ajoutait-il, la Soneb engagera sa phase d’innovations technologiques, à travers la banalisation des guichets, l’implémentation des compteurs intelligents, la gestion satellitaire du réseau et des nouvelles infrastructures de production, la réduction des pertes d’eau, la gestion informatique des réseaux d’eau, le système intelligent de suivi de la consommation et de la facturation par les clients. Sans conteste, a noté le 1er responsable de la Soneb, avec les effets cumulés de tous ses projets, le Bénin atteindra les Objectifs du Millénaire pour le Développement (Omd) et peut même espérer dépasser les prévisions attendues. Car, démontrera M. Babalola, sur le plan national, atteindre les Omd revient à atteindre un taux moyen de desserte des populations urbaines de 75 % à  l’horizon 2015, soit trois (03) millions d’habitants alimentés. Or, commentera-t-il, le taux de desserte en milieu urbain  a évolué de 50% en 2005 à 63,4% en 2012 soit 2,2 millions d’habitants alimentés. Au regard du reste de personnes à alimenter, soit 800.000 personnes en milieu urbain pour atteindre les Omd, les projets en cours et dont la majorité sera achevée à fin 2014 permettront d’atteindre plus de 800.00 personnes. « Le seul cas du projet de Cotonou, de 23 milliards FCFA rassure sur la capacité de notre pays à atteindre et dépasser les Omd. Et c’est l’occasion de remercier le Gouvernement du Dr Yayi Boni qui en a fait une priorité, ainsi que les Partenaires Techniques et financiers qui accompagnent la Soneb…»

La Soneb au service de la Solidarité nationale
Malgré tous ces exploits et les perspectives enchanteurs qui se dessinent, le Dg Babalola n’a pas caché que beaucoup de défis restent à relever à la Soneb. Il a reconnu les insatisfactions affichées par moment par les populations et les clients, notamment sur le coût de l’eau potable, la qualité de l’eau de la Soneb et des prestations de services. En réitérant que la satisfaction de la clientèle est la raison d’être de la Soneb, le DG David Babalola a expliqué que l’eau vendue par la Soneb n’est pas chère au regard du prix de revient de l’eau potable sur le plan mondial. La Soneb facture le m3 d’eau, soit 1 tonne d’eau à 198Fcfa a-t-il indiqué. Sachant que le prix de revient de 1m3 est de l’ordre de 1 dollar, il s’est demandé s’il existe beaucoup de produits industriels dont la tonne est vendue à 198FCFA. «…ni le sable, encore moins les autres boissons…» répond David Babalola. L’objectif de la politique de tarification de la Soneb d’après lui est de faire en sorte l’eau puisse financer l’eau et de créer un système de péréquation et de solidarité nationale afin que les riches puisse soutenir financièrement les pauvres dans le financement de l’eau. « Nous ne pouvons pas touours demander de l’aide aux Partenaires techniques et Financiers. Car malgré les efforts soutenus de l’Etat et des PTF, la Soneb doit, elle-même améliorer ses capacités de mobilisation des ressources en vue de satisfaire durablement les populations  béninoises. Or, pour améliorer la capacité d’autofinancement de la Soneb au regard des enjeux et défis énormes de notre pays en matière de besoin en eau potable, il faut que nous comprenions que l’eau doit financer l’eau». C’est pourquoi le patron de la Soneb a, invité les béninois à soutenir les efforts de l’entreprise en adoptant des comportements responsables face à l’eau potable, en protégeant les sources d’approvisionnement et en payant leurs factures à bonne date.

 


 
DG SONEB Directeur Général photo limogé limogeage