Vous êtes sur une version obsolète de notre site.
Veuillez mettre à jour le favori utilisé dans votre navigateur.
l'adresse à mémoriser pour notre site (valable en permanence) est
http://www.soneb.com



Captage

Les sources d’eau alimentant les stations de pompage et de traitement de la SONEB.

Sur toute la superficie de la terre, l’eau occupe environ les 85 %.

Mais l’eau potable à l’état naturel est disponible dans une proportion de 0,3%. Le Bénin ne fait pas dérogation à cette indisponibilité de l’eau potable. Ceci conduit à capter l’eau, là ou elle est disponible et à la traiter pour la rendre potable et bonne pour la consommation humaine. Et qui parle de consommation humaine entend tous les usages que l’homme est amené à faire de l’eau, c'est-à-dire la boisson, la cuisine, le bain, la vaisselle, la lessive, les transformations et productions industrielles, etc.

Pour accomplir sa mission d’approvisionnement des populations des zones urbaines et périurbaines au Bénin, la Société nationale des eaux du bénin (SONEB) capte de l’eau à partir de deux sources. Il s’agit  des eaux souterraines dont le captage se fait par réalisation de forage et les eaux de surface dans les zones géologiques difficiles qui sont généralement mobilisées dans les retenues d’eau des barrages.

Actuellement, Quatre (4) villes dans les 69 communes couvertes par la SONEB sont concernées par les eaux de surface à savoir Parakou et Savalou entièrement alimentées par des eaux de surface et Djougou et Natitingou alimentées en partie par des forages et en partie par des eaux souterraines. Les eaux souterraines représentent 95 % des services d'eaux exploitées, et les eaux de surface, 5%).

 


 
DG SONEB Directeur Général photo limogé limogeage