AMELIORATION DE L’ACCES A L’EAU POTABLE A PARAKOU 19 milliards pour soulager les populations

Le ministre de l’Eau et des Mines (MEM), Samou Séïdou Adambi, a procédé le samedi 27 janvier 2018, au lancement des travaux du Projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Parakou et ses environs. Un grand projet de 19 milliards FCFA, dont les travaux durent 11 mois et permettront aux populations d’avoir de l’eau potable en quantité et en qualité.

 

L’espoir est né pour les populations de la ville de Parakou et ses environs le samedi 27 janvier 2018. En effet ce samedi, le message délivré au nom du Gouvernement par le Ministre de l’Eau et des Mines, Samou Adambi a été clair : les difficultés récurrentes d’accès à l’eau potable, de baisses de pressions, de demande de branchement et d’extension dans la Cité des Koburu seront conjuguées au passé au cours de cette année, au plus tard le 31 décembre 2018. Une ambition exprimée par le Chef de l’État SEM Patrice Talon et qui sera concrétisée à travers l’un des plus importants projets d’AEP de ces 20 dernières années pour la ville de Parakou : il s’agit du “Projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Parakou et ses environs”.

 

A l’occasion du lancement des travaux de ce projet d’un coût de 19 milliards Fcfa financé par la Banque Ouest Africaine de Développement et le Gouvernement béninois, la liesse populaire était effective à la place Bio Guerra de Parakou. La mobilisation remarquable des populations a été soutenue par un parterre de personnalités tant traditionnelles, religieuses que politique.

 

Le maire de Parakou Charles Toko dans son allocution, a salué l’appui remarquable et salutaire du Gouvernement pour les habitants de Parakou. Car, a-t-il fait remarquer, à Parakou plus qu’ailleurs, l’eau potable est à ce jour une denrée vitale mais rare, puisque la survie et le bien-être socio économique des habitants dépend de l’unique source qu’est le barrage d’Okpara, dont les capacités actuelles ne permettent plus de couvrir les besoins des populations. Pour le maire, le projet objet de lancement, et dont les travaux sont prévus pour être exécutés en un temps court, vient soulager les populations des peines indescriptibles. C’est la preuve, a-t-il très conclu, attestent bien de l’attention sincère qu’attache le Chef de l’État à la réduction de la pénibilité des populations dans le domaine de l’eau potable aussi bien en zone rurale qu’en zone urbaine. Selon le maire Toko, ce projet traduit surtout un trait caractéristique de la gouvernance actuelle du Président Patrice Talon, celui de respecter les engagements pris à l’endroit des populations.

 

UN DES PLUS GRANDS PROJETS D’EAU POUR PARAKOU

 

Pour le Directeur Général de la SONEB Lucien AVOHOUEME, le grand projet d’AEP de Parakou initié par le Gouvernement est bien à la hauteur de la situation que vivent cette cité et ses environs en matière d’eau potable. Selon lui en effet, l’unique ressource en eau qu’est le barrage de l’Okpara pour alimenter la ville de Parakou a atteint ses limites. Ainsi, a-t-il fait savoir, pour un besoin estimé à 1200 m3/heure, la Soneb ne fournit que 450 m3/heure aux populations. En initiant donc le projet, dira M. AVOHOUEME, le Gouvernement est dans la perspective de pallier définitivement les difficultés qui hypothèquent le bien-être durable durable des populations de Parakou, de même que de favoriser très vite le développement industriel de la ville. Pour lui, ce projet favorisera à terme pour le Bénin, l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD). Déclinant de façon pratique le projet, le Dg SONEB a souligné qu’il est l’un des projets les plus complet et qui comporte tous les aspects d’un projet d’eau moderne (voir ci-dessous la consistance des travaux à exécuter).

 

LE SOUTIEN FERME DE LA BOAD

la Banque Ouest Africaine de Développement (Boad) soutient le projet de Parakou à hauteur de plus de 15 milliards FCFA. Le Chef de la Mission résidente de la Boad au Bénin, M. Yao AHOKOU, qui représentait le Président de la Boad empêché, a expliqué que le projet entre dans le cadre des actions nécessaires et significatives à mener pour que les pays de l’union ouest africaine puissent atteindre les Objectifs du Développement durable (Odd) en matière d’eau potable et d’assainissement. Pour M. Ahokou, la Boad, conformément à ses orientations stratégiques et sa vision, s’est résolument engagée aux côtés des Etats dans le financement du secteur de l’eau potable et de l’assainissement. Il a rassuré que la Boad ne ménagera aucun effort pour poursuivre son appui au gouvernement du Bénin en matière de développement des infrastructures.

 

RÉPONSE CLAIRE DU GOUVERNEMENT

En lançant les travaux du Projet d’AEP de la ville de Parakou, le Ministre de l’Eau et des Mines (MEM) Samou Séïdou ADAMBI a indiqué que c’est là, la preuve tangible de l’engagement du Gouvernement du Président Patrice Talon d’améliorer de façon durable, l’accès à un service d’eau potable en quantité et en qualité. “Le Président de la République a fait de la disponibilité et l’accès à l’eau potable, une priorités, dans la perspective de satisfaire au bien-être des populations partout au Bénin, en mettant à leur disposition des infrastructures hydrauliques de bonne qualité.

Le Gouvernement ne pouvait rester insensible à la situation désastreuse de la ville de Parakou en matière d’eau potable...” a indiqué M. ADAMBI. Il a remercié au nom des populations le Chef de l’Etat et son gouvernement ainsi que la BOAD pour le cofinancement de ce projet inédit dont les retombées sur les populations restent incommensurables. A cet égard, le Ministre de l’Eau a rassuré les populations que toutes les dispositions seront prises avec les entreprises SOGEA-SATOM/RMT chargés de l’exécution des travaux, pour que lesdits travaux ne souffrent d’aucune entorse et les délais respectés. «Ce qui est dit, est dit et ce qui est dit sera fait par la grâce du Tout-puissant», a lancé le ministre de l’eau et des mines.