Projet d'alimentation en eau de Dassa-Zoumé et Glazoué. Le démarrage des travaux pour mi-juin 2017

D'ici juin 2018, les populations de Dassa-Zoumè, Glazoué et environs connaîtront la fin de leur calvaire en eau potable par un accroissement du taux d'accès à l'eau et la sécurisation des infrastructures. Le projet d'Aep de Dassa et Glazoué à partir des eaux souterraines, inscrit dans le Programme d'action du Gouvernement et conduit par la Soneb va en effet démarrer à mi-juin, pour un an. La réunion de démarrage des travaux a eu lieu ce mardi 30 mai avec remise immédiate de site aux entreprises japonaise.

Tout se présente donc de manière très heureuse pour une solution satisfaisante à l'alimentation en eau potable des localités de Glazoué, Dassa-Zoumè et leurs agglomérations environnantes. On se rappelle qu'en mars 2017, le Directeur Général de la Soneb effectuait une mission à Tokyo pour affiner avec les Partenaires japonais et la la Japan International Cooperation Agency (JICA), les contours du grand projet dit d'Approvisionnement en eau potable (Aep) des localités de Glazoué et de Dassa-Zoumè par l'exploitation des eaux souterraines. Désormais, à la suite de ce voyage, le démarrage des travaux sur les sites est annoncé pour le mois de juin 2017.

Ce mardi 30 mai 2017, à la Direction Générale de la Soneb en présence du maire de Dassa-Zoumé Nicaise Fagnon et du représentant du maire de Glazoué, les derniers réglages du projet ont été convenus et approuvés avec les entreprises et les partenaires techniques de la JICA. C'est à la faveur de la réunion dite "de démarrage des travaux" de ce projet novateur de 5,7 milliards Fcfa annoncé pour renforcer et sécuriser durablement l'alimentation en eau potable des localités de Dassa, de Glazoué et de leurs localités environnantes. 

David Babalola, Directeur Général/Soneb a salué la célérité et l'engagement des partenaires japonais. "Vous avez toute notre admiration. En intervenant dans une zone hydro géologique difficile où trouver de l'eau est assez pénible, vous avez malgré tout tenu bon, et développé un procédé novateur pour trouver de l'eau et soulager les peines des populations. Nous tenons à apprendre du Japon au cours de la réalisation de ce projet", a souligné M. Babalola. Tout en rappelant les attentes du Gouvernement dans le secteur de l'eau (l'accès universel à l'eau pour tous), le Dg/Soneb a souhaité que les délais revus pour être très courts puissent être vraiment respectés.

Nicaise Fagnon, maire de Dassa, au nom des populations, a loué les efforts du Gouvernement du Président Talon à satisfaire les besoins en eau des populations. Il a salué la coopération avec la Soneb et la partie japonaise en se disant résolument engagé à faciliter sur le terrain, la réalisation diligente des travaux. Le représentant de la JICA, l'agence japonaise en charge de l'exécution a salué pour sa part la détermination de la partie béninoise et le sérieux des cadres de la Soneb dans le suivi du projet. Jusqu'ici, le japon a exécuté une série de projets en milieu rural. C'est la première fois que ce partenaire exécute un projet dans une zone urbaine. La JICA dit espérer vivement contribuer à ce que "le projet améliore le taux de desserte de l'eau potable avec une qualité saine en faveur des populations."