Signature d’un accord de 5,575 milliards entre la BOAD et la SONEB

Le Gouvernement Talon veut en finir avec les pénuries d’eau potable à Parakou

La Boad est engagée aux côtés du Gouvernement béninois pour le règlement définitif de la situation de l’eau potable dans la ville de Parakou et environs. Avec la signature ce jeudi 7 juillet 2016 d’un important accord de prêt entre la Banque et la SONEB, c’est la résorption définitive de la situation de l’eau potable à Parakou et environs qui entre désormais dans un tournant décisif. 

Le Président de la Boad Christian Adovelande et le Directeur Général de la soneb David Babalola ont procédé ce jeudi 7 juillet 2016, à Cotonou, en présence du Président du Conseil d’Administration de la SONEB Emile Louis Paraïso, à la signature d’un accord de prêt de 5,575 milliards Fcfa, par lequel la Banque de développent participe au financement du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Parakou et ses environs. La cérémonie a eu pour témoins le député de la 8ème circonscription électorale Rachidi Gbadamassi et le conseiller Charles Toko, tous deux représentant les populations de Parakou.

La signature de cet accord de prêt va consacrer la mise en œuvre effective par la Soneb, de l’un des plus grands projets d’eau potable de la ville de Parakou au cours de ces dix dernières années. Ce projet vise à mettre définitivement fin aux difficultés sans cesse croissantes des populations de Parakou et environs pour s’alimenter convenablement en eau potable. Il faut savoir que le système d’AEP de Parakou est actuellement caractérisé par une insuffisance de l’offre en eau (450m3/h) soit 10.800.000 litres/jour face à un besoin estimé à 1200 m3/h soit 28.800.000 litres/jour. La conséquence est que cette situation se traduit par une irrégularité dans la fourniture de l’eau aux abonnés et l’impossibilité pour la Soneb de satisfaire entièrement les demandes de branchements et les extensions dans les quartiers de la ville non couverts par le réseau d’eau. La mise en œuvre du projet qui interviendra très rapidement permettra de contrer ces difficultés, d’améliorer les prestations techniques et commerciales de la Soneb et de favoriser l’atteinte par le Bénin, des Objectifs du Développement Durable. Plus concrètement,  ce projet permettra de renforcer la capacité de la station de prise d’eau brute de l’Okpara et la capacité de la station de traitement d’eau de Banikanni, de 450 m3/h à 1700 m3/h ; d’augmenter la capacité de stockage par la construction d’un réservoir de 2000 m3 et d’un château d’eau de 500 m3 ; de raccorder les villages de Kpassa et de Kika au réseau d’eau de la SONEB ; d’étendre le réseau d’eau de la Soneb sur environ 298 km  et de réaliser 7000 branchements à coût réduit.

Le Directeur Général de la SONEB David Babalola a souligné que ce projet est l’un des plus grands projets d’eau potable pour la ville de Parakou au cours des dix dernières années.  «Nous jugeons novateur ce projet car il prend en compte tous les aspects majeurs de la chaîne d’un système moderne d’AEP » a dit M. Babalola qui n’a pas manqué d’exprimé sa reconnaissance à la Boad pour son soutien constant au développement et au bien-être des populations. « Ce projet est en parfait adéquation avec la stratégie d’intervention de la Boad dans le secteur de l’alimentation en eau potable et de l’assainissement. Je note avec satisfaction que ce projet aura des retombées bénéfiques sur l’exploitation de la SONEB » a pour sa part indiqué le Président de la Bad Christian Adovelande.